Dimanche 19 avril 2020

C’est une vidéo sur le réseau social bleu. Niu parle de lui, de son travail. Je sais que je suis – c’est-à-dire que notre histoire est – quelque part au milieu de tout ça, notamment dans la chambre où l’on entend en boucle « Je te fais confiance« . Je ne sais pas exactement où, c’est-à-dire que je ne sais pas tout : parfois je n’ai pas osé demander. Là, oui, j’y suis, c’est nous. Je doute un peu, bien sûr, mais je l’écris comme si j’en étais absolument sûr, comme s’il m’avait regardé dans les yeux en disant « Of course it’s about us. » A l’époque, je n’avais rien dit de moi.
Ce dont je suis évidemment sûr, c’est qu’il y a eu ma voix dans cette pièce sur la peur. Il m’avait demandé d’en parler. J’avais alors noté quelques éléments dans un carnet ; quelques flèches structureraient le cheminement de ma pensée. Et je m’étais lancé. On avait fait une seule prise je crois, comme pour une conversation normale, sur un sujet quelconque auquel on aurait déjà réfléchi, duquel on aurait déjà débattu. Que dirais-je aujourd’hui ?